CONSEILS



 

Accueil et transport du chiot

                 préparation de la venue du chiot

                le transport

                 arrivée du chiot à la maison

Éducation

                   Apprentissage de la propreté.

                   Obéissance

 

Alimentation

Tout au long de sa vie, votre chiot (ou chien) aura besoin d’une alimentation complète et équilibrée spécifique à son âge et son activité. Pendant sa croissance, les besoins nutritionnels de votre chiot sont importants, ils sont le double de ceux d’un adulte. Son alimentation doit présenter une teneur protéique élevée ainsi qu’un apport constant en calcium et phosphore.

         Pour cela 4 types d’alimentation s’offrent à vous.

         Les croquettes.

     La pâtée « maison ».

         Les soupes.

     Les Boîtes.

     Les Aliments Interdits.

L'entretien

                    L’hygiène

                    Les vaccinations

                    Les Soins Vermifuges

                    Les chaleurs

 

 

 

 

 

 

 

ACCUEIL ET TRANSPORT DU CHIOT


  Préparation de la venue du chiot:

Au préalable, vous devrez avoir déterminé où vous placerez son petit coin:

- sa corbeille de préférence en plastique dur (plus facile pour le nettoyage mais surtout moins dangereuse pour lui s’il « se fait les dents » dessus).

-  elle devra être garnie d’un tapis synthétique lavable, confortable et douillé.

-  deux gamelles en acier inoxydable (celles en plastique peuvent être rongées dans les moments de désœuvrement)

-  quelques jouets. (Evitez les jouets en caoutchouc souple, votre chiot pourrait les déchirer ou les avaler. Mieux vaut les grosses cordes tressées, les apportables en toile (dummy), les balles de tennis, anneaux en caoutchouc épais………etc.



 

  Le transport:

Prévoyez :

-         un collier

-         une laisse à longueur réglable

-         une écuelle

-         une bouteille d’eau fraîche

-         de vieilles serviettes un rouleau d’essuie-tout (au cas où il « s’oublierais » ou vomirais sur la banquette de la voiture.)

Mais attention, le voyage peut être une expérience traumatisante pour votre « bébé ». Pour éviter cela, prenez-le sur vos genoux ou à côté de vous sur la couverture imprégnée de « l’odeur de la niche maternelle » (si possible). N’hésitez pas à vous arrêter fréquemment. Si vous êtes accompagnés d’enfants, demandez leur de se comporter calmement afin de ne pas stresser le encore plus. Parlez lui pour le rassurer.



 

  Arrivée du chiot à la maison:

-         Amenez-le en premier à l’endroit où il pourra faire ses besoins (ex : dans le coin du jardin) s’il s’exécute félicitez le chaleureusement.

-         Laissez le explorer sa nouvelle maison.

-         S’il se cache laissez le, la curiosité finira par le faire sortir.

-         Mettez-lui la couverture qui porte son odeur dans sa couche.

-         A sa disposition, il doit avoir de l’eau et de la nourriture.

-         Donnez-lui ses jouets.

-         Évitez le contact d’autres animaux jusqu’au lendemain

-         Respectez le repos de votre compagnon

-         Expliquez à vos enfants (si vous en avez) que le chiot n’est pas un jouet.

                                                                                                             Haut de page



 

ALIMENTATION

  Les croquettes:

Compte tenu des nombreuses marques de croquettes présentent sur le marché, votre éleveur ou votre vétérinaire vous conseillera au mieux sur le produit à utiliser et ce en fonction de l’âge et de l’activité de votre chien

Privilégiez une alimentation de qualité.

Personnellement, nous utilisons l'alimentation


 
Un "Kit Chiot" vous sera remis au moment du départ de votre chiot.

Les marques dites « bas de gamme » sont souvent beaucoup moins chères et donc moins énergétiques. Il faut donc augmenter de façon conséquente la ration journalière. De plus, cet apport excessif peut  avoir de graves conséquences (problèmes de peau, troubles intestinaux…….. ou pire des problèmes de croissance. (irréversibles).

Avec une alimentation « haut de gamme » vous n’aurez pas ce genre de problèmes. Votre compagnon assimilera et digèrera beaucoup mieux ce type d’alimentation et produira un volume de selles moins important de bonne consistance.



 

  La pâtée maison:

Si vous préférez préparer vous-même le repas de votre compagnon, utilisez des aliments de bonne qualité  mais surtout pas vos restes de tables (souvent trop gras et inadaptés à ces besoins nutritionnels journaliers.).

Pour cela procédez de la manière suivante :

-         50% de viande blanche (poulet, dinde…) ou mi-maigre (bœuf, agneau…) ou poisson.

-         25% de céréales (riz, blé, avoine, maïs…) bien cuites et bien rincées.

-         25% de légumes verts et des carottes (pour ajouter une touche colorée).

IMPORTANT : Pour  votre chiot, rajoutez un complément de croissance.



 

  Les soupes:

Ce sont des croquettes préparées différemment. L’aspect est plus coloré. Il faut les réhydrater  avec du bouillon ou de l’eau chaude au moins 30 minutes avant. Cela permet le refroidissement  et l’évacuation des gaz.



 

  Les Boites:

Elles sont à bannir car elles contiennent plus de 80% d’eau et des aliments de très mauvaises qualités.



 

  ALIMENTS INTERDITS:

-  reste de table (nous l’avons expliqué plus haut)

-  gâteaux

                            -  sucrerie mais par-dessus tout ……..  le chocolat.

QUELQUE SOIT LE TYPE DE NOURRITURE ADOPTÉE
IL EST IMPORTANT QUE VOTRE COMPAGNON AIT TOUJOURS A SA DISPOSITION DE L’ EAU FRAÎCHE A VOLONTÉ.

Haut de page



 

ÉDUCATION 

  Apprentissage de la Propreté:

Elle doit se faire le plus tôt possible. C’est pour cette raison que vous devez identifier le bon moment. Votre chiot doit associer le fait d’aller dehors au fait « d’aller aux toilettes ».
S’il s’exécute, félicitez le chaleureusement, et donnez lui une friandise (uniquement qu’une croquette) votre chiot va comprendre au fil du temps qu’aller se soulager rapporte une récompense.

Pour cela, veillez à mettre votre chiot dehors en particulier dans certains cas :

-         au réveil.

-         après chaque repas.

-         après avoir bu.

                                      -     après avoir joué

Attention : s’il s’oublie à l’intérieur de la maison (chose qui arrivera fréquemment au début), grondez le si vous le surprenez sur le fait, sinon nettoyez hors présence du chiot (vous pouvez mettre un peu de vinaigre blanc cela agit en « répulsif »)
Ne lui mettez pas le nez dans « le pipi » ou « le caca » cela le traumatiserait et pourrait lui donner envie de cacher ses bêtises en mangeant ses selles (coprophagie).



 

  Obéissance: 

Elle doit se faire en douceur mais avec fermeté. Ce doit être un plaisir pour le chiot de faire plaisir à son maître. Lorsque vous « travaillez » avec votre chiot, récompensez le avec  caresses et………… croquettes.
Le « travail » ne doit pas durer plus d’ ¼  heurs par jour.

Le squelette de votre chiot a la particularité d’avoir des os « mous » et des articulations fragiles. C’est pour cela qu’il faut le ménager.

          -         Portez votre chiot pour descendre ou monter les escaliers.

          -         Ne le prenez jamais par les pattes avants (glissez une main sous ses fesses et  avec l’autre maintenez lui le thorax).

          -         Interdisez à vos enfants de le porter.

        -         Évitez les sols glissants.

        -         Ne le faites pas sauter verticalement, ni d’obstacles.

        -         Pas de jeux trop brutaux.

                                               -     Pas de promenade interminable.

La baignade est par contre très bien indiquée mais pas avant qu’il soit totalement immunisé (demandez à votre vétérinaire)
Haut de page



 

ENTRETIEN

  L’hygiène:

                       -     le brossage :   1 à 2 fois par semaine. En période de mue (en général au printemps et à l’automne), il doit être plus fréquent afin d’éliminer les poils mords. Cela vous permet de contrôler l’état de la peau et de détecter par la même occasion l’éventuelle présence de parasites (puces, tiques……).

                       -      le shampoing : il doit rester exceptionnel car le poil de votre compagnon est  protégé par une couche de sébum qui empêche le poil de se mouiller trop vite et la peau de se dessécher. Mieux vaut un bon bain dans un étang pour nettoyer son poil sauf si il a des parasites ou quelques soucis cutanés (dans ce cas là votre vétérinaire vous prescrira un traitement adapté).

                       -      les oreilles : Du fait que ses oreilles retombes, il faudra inspecter régulièrement ces dernières. Si vous vous apercevez d’un problème particulier (ex : rougeurs, odeur forte, dépôt marron, infection……) consulter votre vétérinaire.

                        -     les coussinets : veillez lorsque vous rentrez de promenade qu’il n’y est pas d’entaille sous ses pattes. Il existe des produits qui « tannent » les coussinets. Demandez conseil à votre vétérinaire.

                        -     les yeux : Contrôlez les régulièrement. Si des croûtes apparaissent dans le coin de l’œil, utilisez un mouchoir propre ou une lingette nettoyante.


 

 Les vaccinations:

Lorsque votre chiot quitte l’élevage, il a reçu sa primo vaccination (CHPPi).

- C =  Maladie de Carré (forte fièvre, complications pulmonaires, diarrhées, troubles oculaires, cutanés ou nerveux). 
             L’issue est souvent fatale à votre chien.

- H = Hépatite de Rubarth (fièvre et hépatite).

- P =  Parvovirose. (gastro-entérite hémorragique, vomissement, déshydratation et perte de poids).

                            - Pi = virus parainfluenca autrement appelé toux de chenil   (forte toux)

Vous devrez effectuer 2 autres vaccins à environ 1 mois d’intervalle après la première injection afin que votre chiot soit totalement immunisé (pour l’année). Ensuite chaque année, un rappel est nécessaire.



 

  Les soins vermifuges:

Il aura été vermifugé régulièrement chez votre éleveur, (les dates seront inscrites sur son carnet de santé). Néanmoins, il faudra recommencer l’opération 1 fois par mois jusqu’à l’âge de 6 mois.

Au-delà de cette période, 2 fois par an suffisent.



 

  Les chaleurs:

Elles sont présentes 2 fois par an chez la chienne et cela à vie. Elles durent entre 3 et 4 semaines. Pendant cette période surveillez attentivement votre « fifille » car vous pourriez voir arriver « des prétendants qui la courtiseraient », elle se laisserait rapidement séduire surtout à partir du 9ème jour (période à laquelle les pertes sont plus claires, c’est là qu’elle risquerait d’être fécondée).

Haut de page

Retour